S’orienter vers le e-commerce à l’international

S’orienter vers le e-commerce à l’international

Le marché du commerce en ligne ne s’est jamais aussi bien porté en France.
Un constat encourageant qui pousse naturellement de nombreux retailers à vouloir dépasser les frontières hexagonales en s’exportant à l’international.
Mais avant toute conquête, il est nécéssaire de connaitre quelques règles et spécificités du e-commerce étranger, afin que ce défi de taille soit bénéfique pour votre activité.

Les spécificités du e-commerce à l’international

Si votre site e-commerce fonctionne très bien en France, on ne peut que vous en féliciter et vous encourager à développer votre activité à l’étranger. Cependant, certaines règles et techniques appliquées dans l’Hexagone ne seront pas efficaces dans d’autres pays. C’est pourquoi le cabinet SemRush a mené une étude auprès de 18 experts venant de 9 pays afin de détailler les spécificités du commerce en ligne de chaque pays.

Les termes les plus utilisés :

A chaque pays son leitmotiv. En France et dans les pays anglophones, les e-commerçants aiment à préciser que la livraison de leur produit sera gratuite. Chez nos voisins Allemands, la notion de « choix important » est récurrente sur les sites marchands, tandis que les Italiens insistent sur le caractère « officiel » du site visité. Les e-commerçants espagnols, eux, affichent leur préoccupation des prix bas en soulignant le « meilleur prix » sur beaucoup de produits.

Chine :

Il est très compliqué de conquérir le marché chinois. « Le gouvernement chinois défend fortement son marché, il est donc impossible que des étrangers détiennent des actions d’une entreprise à 100 %, il doit y avoir au moins un actionnaire chinois. De plus, le capital-actions autorisé exige d’énormes investissements », précise Anastasya Shkurina, spécialiste en développement e-commerce en Chine. Les sites locaux proposent régulièrement « des nouveautés, des offres et des promotions » constate Véronique Duong, gérante de l’agence Rankwell. Ses habitants peuvent tout y trouver à prix cassé, c’est pourquoi il est conseillé de s’intéresser à leurs croyances et à leur philosophie de vie, plutôt qu’à leur intérêt financier.

Espagne :

Iñaki Tóvar, PDG de Webpositer, a indiqué à SemRush que les sites espagnols sont pour la plupart mal conçus. Les taux de conversion y sont donc faibles, notamment sur mobile. 60% des visites de sites e-commerce sont pourtant réalisées sur smartphone. Le SEO (optimisation pour les moteurs de recherche) y est également mal maîtrisé. Il est donc primordial de se démarquer de ces sites en ne réalisant pas les mêmes erreurs.

Tout n’est pas rose pour autant, il convient de se méfier de la qualité de la logistique espagnole. Selon certaines estimations, 3 commandes e-commerce sur 10 ne sont pas livrées (retards, vols, dégradations, temps de livraison trop long…).

 

Etats-Unis :

Aux États-Unis, «Amazon vous battra sur les prix, la vitesse et le confort », préviennent Tracey Wallace, rédactrice en chef chez BigCommerce Blog, et Andrew Youderian, fondateur de eCommerceFuel. Veillez donc à vous démarquer d’une autre manière : en proposant des articles uniques, authentiques et artisanaux par exemple. Le story telling peut avoir un impact important en prouvant aux consommateurs la valeur unique de vos produits. Le made in France, très prisé des Américains, peut être un point positif.
Gardez à l’esprit que les Américains sont habitués au confort et à la vitesse de livraison. Décevoir vos clients sur ce point essentiel pour eux vous couterait sans doute très cher.

Savoir s’adapter au pays visé

Afin de vendre à l’étranger, il est fondamental de préalablement faire une étude de cas du pays. Le style de vie, sa qualité ou son PIB, sont autant de critères qui doivent être pris en compte avant de se lancer.  En fonction de ces derniers, votre produit sera plus au moins apte à être commercialisé.

La barrière de la langue

Un critère si évident qu’on l’oublierait presque. Il est indispensable de montrer à vos clients que vous maitrisez les bases de la langue locale. Dans le cas contraire, vous perdriez une grande part de crédibilité à leurs yeux, et votre professionnalisme en prendrait un sacré coup. Dans cette lignée, veillez également à afficher les prix de vos produits dans la monnaie du pays, afin de rendre l’expérience client la plus agréable possible.

Une communication adaptée

À l’instar de la langue et de la monnaie, il est crucial d’adapter votre communication au pays. Celle-ci doit être en adéquation avec le territoire visé. Le design de votre site se doit d’être cohérent avec la culture dudit territoire. Il est également conseillé de prendre en compte les coutumes locales et de s’adapter à leur calendrier afin de ne pas louper une fête nationale importante, par exemple.

Lancer son site e-commerce à l’étranger est un défi de taille. Les difficultés peuvent y être abondantes mais votre ROI pourrait l’être d’autant plus en appliquant ces quelques conseils. Veillez à ne pas vous précipiter et à faire les choses étapes par étapes (il est notamment déconseillé d’essayer de s’implanter dans plusieurs pays en même temps). Le e-commerce français est l’un des plus florissant, pourquoi ne pas le faire briller à l’international ?

Intéressé ?
Prenez contact

Des conseillers Internet sont à votre disposition pour qualifier vos besoins en communication digitale et vous proposer la solution qui y répond.

Service et appel gratuits

Vos coordonnées

OuiNon

Informatique et liberté :
En vertu de la loi Informatique et Libertés du 06/01/1978, les droits d'accès, de rectification et d'opposition sur les données indiquées ci-dessus peuvent s'exercer à l'adresse suivante :
BPCE - Direction du Développement Banques Populaires
50, Avenue Pierre Mendès France - 75201 Paris cedex 13 Publicis Webformance - Direction Marketing
14, rue Rhin et Danube - 69009 Lyon